vendredi 8 juin 2012

58% des Parisiens n'ont pas de voitures... / 58% of Paris population do not have cars...


Je viens juste de lire un copieux mais non ennuyeux rapport de l'INSEE sur la circulation dans Paris et en banlieue, et je voulais juste partager avec vous deux citations assez intéressantes:


"En Ile-de-France, l’automobile est moins présente qu’au niveau national. En 2008, 32 % des ménages franciliens ne disposent pas de voiture, contre seulement 17 % des provinciaux. Dans Paris intra-muros, les ménages ne disposant pas de voiture sont majoritaires (58 %) mais ce n’est déjà plus le cas en petite couronne où la part des ménages sans voiture, bien que très supérieure à la moyenne nationale hors Ile-de- France, s’élève à 32 %. En grande couronne, les ménages non équipés deviennent plus rares et leur proportion se rapproche de la moyenne de province, aux alentours de 16 %.


58% des Parisiens n'ont pas de voitures... 




Durant la semaine, 43 % des déplacements des Franciliens sont effectués en voiture, contre 65 % des déplacements au niveau national. L’usage de l’automobile s’intensifie dès lors que l’on vit loin de Paris. En semaine, alors que les Parisiens l’utilisent pour seulement 12 % de leurs déplacements quotidiens, la voiture assure 38 % des déplacements des résidents de petite couronne et la grande majorité des déplacements des résidents de grande couronne (61 %). Un résident de grande couronne sur deux se déplace d’ailleurs exclusivement en voiture (51 %), contre 32 % en petite couronne et seulement 9 % des Parisiens. La voiture est plébiscitée pour les déplacements s’effectuant d’une couronne à l’autre : six déplacements sur dix partant ou arrivant en grande couronne se font en voiture. Le maillage du réseau routier facilite ces liaisons tandis que les transports en commun, moins compétitifs dans les espaces peu denses, peinent à s’imposer.


Les Parisiens n'utilisent la voiture que pour 12% de leur déplacements...




Toutefois, ces flux d’échanges entre couronnes représentent seulement 6 % de l’ensemble des déplacements. Les déplacements internes à Paris et aux couronnes restent très largement majoritaires. En grande couronne, où les liaisons internes sont nombreuses (36 % de l’ensemble des déplacements des Franciliens), 59 % des déplacements sont effectués en voiture. La dispersion des emplois, des équipements, des services ainsi que l’enchaînement de petits déplacements courts (accompagnement des enfants, petits achats quotidiens) ont encouragé l’usage de la voiture. Moins présente qu’en grande couronne, la voiture reste cependant utilisée pour réaliser 38 % des déplacements internes à la petite couronne. A contrario, elle ne représente que 12 % des déplacements dans Paris où la forte densité urbaine et l’attractivité des autres modes (transport en commun, vélo, marche) la rendent moins compétitive. Les habitants de la périphérie rallient plutôt la capitale par les transports en commun et les Parisiens utilisent plus leur automobile pour sortir de Paris que pour s’y déplacer."


Cette Parisienne a choisi...




"Les Parisiens se déplacent principalement à pied (47 %) et assez peu en voiture (12 %). Ils sont même plus de 30% à se déplacer exclusivement à pied, contre seulement 26 % des habitants de petite couronne, et 16 % pour ceux de grande couronne. La distance moyenne parcourue à pied reste inférieure à un kilomètre : la marche est favorisée par une urbanisation dense. Les transports en commun sont davantage utilisés pour les
liaisons internes à Paris et sont dominants sur celles entre Paris et sa banlieue grâce à un réseau de bus et de métro dense.

Les Parisiens utilisent les deux-roues motorisés pour 4,1 % de leurs déplacements contre 1,8 % pour les habitants de petite couronne et 1,5 % pour ceux de grande couronne. Les deux-roues motorisés sont plus utilisés dans Paris ou pour rejoindre Paris que sur les autres liaisons. Il s’agit là d’une pratique de mobilité qui
tend à se développer. Alliant une grande maniabilité dans les embouteillages et des facilités de stationnement, ils constituent une alternative à la voiture. Les deux-roues motorisés sont généralement employés pour couvrir des distances assez longues (9,2 km, en moyenne) de même ordre de grandeur que l’automobile
(10,5 km, en moyenne).


Les deux-roues motorisés ne sont qu'un quart plus nombreux que les cyclistes...




Dans Paris, où le développement des réseaux de pistes cyclables et du système de vélo en libre service l’a rendu plus attractif, le vélo représente près de 3%des déplacements. Il se substitue le plus souvent aux transports en commun mais également à la marche (Source : Enquête d’opinion de 2007 sur la pratique du
vélo à Paris). Son utilisation pour les liaisons internes aux couronnes n’est pas non plus négligeable. Les distances moyennes parcourues en vélo (3,5 km) sont presque quatre fois supérieures à celles parcourues à pied."

3,5 km est la distance moyenne du cycliste parisien...
(Je fais monter cette moyenne...)





Mais je préfère voir cet homme à bicyclette qu'au volant d'une grosse limousine!







**********


I have just been reading a big but not boring report from INSEE (french national statistics organization) about circulation in Paris and its suburbs, and I just wanted to share with you two citations quite interesting:

"In Ile-de-France, the automobile is less present than at the national level. In 2008, 32 % of the households of Ile-de-France do not arrange a car, against only 17 % of the provincial. In Inner Paris, the households not owning a car are majority (58 %) but it is not already any more the case in small crown where the part of the households without car, although very superior to the national average except Ile-de-France, amounts to 32 %. In big crown, the not equipped households become rarer and their proportion gets closer to the average of province, near 16 %.


58% of Paris population do not have cars...




During week, 43 % of the movements of the inhabitants of the Ile-de-France are made by car, against 65 % of the movements at the national level. The use of car becomes intensified with people living far from Paris. In the week, while the Parisians use car for only 12 % of their daily movements, the car assures 38 % of the movements of the residents of small crown and the great majority of the movements of the residents of big crown (61 %). A resident of big crown on two moves moreover exclusively by car (51 %), against 32 % in small crown and only 9 % of the Parisians. The car is approved by a large majority for the movements being made from a crown to the other one: six movements on ten leaving or arriving in big crown are made by car. The meshing of the road network facilitates these connections whereas the public transportation, less competitive in the little dense spaces, has difficulty in standing out.


Parisians are only 12% to use car for transportation...




However, these flows of exchanges between crowns represent only 6 % of all the movements. The internal movements in Paris and in crowns remain very widely majority. In big crown, where the internal connections are numerous (36 % of all the movements of the Inhabitants of the Ile-de-France), 59 % of the movements are made by car. The dispersal of jobs, equipments, services as well as the chain of small short movements (accompaniment of the children, the small daily purchases) encouraged the car use. Less present than in big crown, the car remains however used to realize 38 % of the internal movements in the small crown. A contrario, she(it) represents only 12 % of the movements in Paris where the strong urban population density and the attractiveness of the other modes (public transportation, bike, walking) make it less competitive. The inhabitants of the periphery reunite rather the capital by the public transportation and the Parisians."


This woman has chosen...



"The Parisians move mainly on foot (47 %) and enough little by car (12 %). They are even more than 30 % to move exclusively on foot, against only 26 % of the inhabitants of small crown, and 16 % for those of big crown. The average distance gone through on foot remains lower than a kilometer: walking is favored by a dense urbanization. The public transportation is more used for them internal connections in Paris and are dominant on those between Paris and its suburb thanks to a network of bus and dense subway.

The Parisians use two-wheelers motorized for 4,1 % of their travels movements against 1,8 % for the inhabitants of small crown and 1,5 % for those of big crown. The motorized two-wheelers are more used in Paris or to join Paris where on the other connections. It is about a practice of mobility there which
Tends to develop. Allying a big handiness in the traffic jams and the opportunities of car park, they establish(constitute) an alternative in the car. The motorized two-wheelers are generally employed to cover rather long distances (9,2 km, on average) of the same order of height as the automobile ( 10,5 km, on average).

Only 1/4 more motorized two-wheelers than bicycles...






In Paris, where the development of the networks of bicycle paths and the system of self-service bike made it more attractive, the bike represents near 3% of the movements. It substitutes itself mostly for the public transportation but also for the walking (Source: opinion survey of 2007 on the practice of bike in Paris). Its use for the internal connections in crowns is unimportant. The average distances covered by bike (3,5 km) are almost four times superior to those covered on foot."

3,5 km is the average distance of a Parisian cyclist...
(I made more...)





But I prefer to see this man with bicycle that with the steering wheel of a big limousine!







1 commentaire:

  1. Bonjour
    Pourriez-vous donner la référence de l'étude INSEE que vous utilisez?
    Merci!

    RépondreSupprimer